Un fou dans le désert

Publié le par Etonnants Voyageurs

Voyager au coeur du Sahara en restant à St Malo. Voilà le beau moment que nous a offert Charif Madjalani, écrivain libanais, lors d'une rencontre à l'hôtel du Louvre, derrière les remparts.
Dans son dernier roman, Caravansérail (Seuil), l'auteur trace le récit rocambolesque d'un personnage inspiré de son grand père maternel. Samuel, jeune libanais, quitte son pays pour se faire une situation. Rapidement il travaille comme interprète puis comme espion au Soudan au service de la Grande Bretagne. Dans le désert, il rencontre un compatriote, anciennement menuisier, qui a trouvé les ruines d'un palais oriental. Il transporte à dos de chameaux le palais en pièces détachées dans l'espoir de le vendre à un riche potentat. Après cinq années passées à servir le Royaume Uni, Samuel, devenu riche, achète le château et espère revenir au Liban, fort de sa nouvelle fortune. Las, nous sommes en 1914 et la première guerre mondiale éclate. Samuel est contraint de passer par l'Arabie Saoudite, un détour au cours duquel il rencontre des réfugiés et se charge ensuite de les ramener dans leur pays. Dans cette odyssée fantastique, Charif Madjalani se plaît à écrire sur l'émigration fantaisiste et à inventer "des personnages farfelus, qui vivent dans la démesure et finissent parfois dans l'échec, la routine." L'écrivain a volontairement retardé le retour de Samuel afin d'exploiter le souffle lyrique du désert et composer un personnage à cheval entre plusieurs cultures et plusieurs traditions : il tient de Moïse, Sinbad et Ulysse à la fois. "L'essentiel était d'aboutir à une errance", un pari gagné pour un roman qui était en lice pour les Prix Renaudot et Médicis.

Florence Brissieux

Publié dans Rencontres

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article