Patagonie, mon extrême

Publié le par Etonnants Voyageurs

Présenté en avant-première au festival, Terre de feu, fille du vent, le quatrième film du Grenoblois Bernard Boyer est un hommage poétique et sensuel à la Terre de feu, ce bout de continent que contemple la peintre Monica Alvarado, personnage principal du film.

Originaire d'Ushuaïa, capitale de la région, l'artiste nous invite à découvrir la terre de son enfance qu'elle respecte infiniment pour toute l'inspiration qu'elle lui offre. Admirative jusqu'aux larmes, elle nous livre qu'à ses yeux "la créativité de la nature dépasse l'imagination de l'homme." Les rares témoignages de Monica Alvarado jalonnant le film n'en ont que plus de force.

L'artiste aime poser son corps au repos sur ces espaces bruts, toute à la contemplation. Soixante minutes durant, telle une première de cordée, elle parcourt avec détermination ce territoire ; attachée à nous faire partager l'intimité de la relation vitale qu'elle entretient avec elle. "J'ai le sentiment que mon travail est tourné vers le futur et en même temps, plus je comprends la nature, plus je m'intéresse à la mémoire millénaire de ces lieux. C'est comme si le pinceau que j'utilise était tourné vers l'intérieur".

Marie-Laure Even

Publié dans Films

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article